Mais très souvent, je fais des rêves bizarres, violents, inatendus, qui me posent des questions.
Dernièrement, la tendance dans mes rêves, c'est de rêver de personnes que je ne connais pas.
Enfin, pas de personnes que je ne connais pas, mais de personnes que je n'ai jamais rencontré!
Et ça c'est assez fort.
Donc, je suis partie en Inde avec mon ex-amoureux et sa nouvelle copine, je peux rentrer en boite tranquille aux 2 Alpes grâce à un pote de Nineuh, je fais des folles soirées avec Margaux Motin, Sarkozy me perfore un poumon en me tirant dessus avec un pistolet et, mieux du mieux, j'assiste à la naissance de la nièce de mon amoureux.
Oui là, on est dans le sur-réel, vu que la demoiselle n'est pas encore née, dans la vraie vie!

Je connaissais un mec qui avait une théorie assez bizarre sur mes rêves (oui parce que quand je dors avec quelqu'un et que je fais des rêves fous, je peux pas m'empêcher de les raconter, trop cool la meuf!).
La théorie disait que vu que je suis une meuf d'humeur toujours assez stable malgrè les êvenement de la vie, peut être que je me lache dans mes rêves. Que ça "lave" mon humeur, que ça me permet d'affronter les choses sans avoir des changements d'humeurs relous pour moi, mais surtout pour les autres. (ce bonhomme là avait lui même des sautes d'humeur assez pénibles, surtout pour les autres, qui étaient, bien évidemment, toujours en cause, oups je m'égare et je deviens méchante!)

Voilà tout mon speech sur mes rêves.
Ceci étant, et c'est le titre de l'article, je ne crois pas une minute au théories de Freud sur les rêves, parce que genre rêver d'un escalier représente la relation sexuelle, ça va 2 minutes quoi !!